Kasih Bunda France

Journée à Fianarantsoa – 2010

Parrainage à Madagascar

En Août 2008, nous avions passé une journée à Maharagama avec les enfants parrainés au Sri Lanka.

En Juillet 2009, nous avions rencontré les petits filleuls indonésiens et leur famille pour fêter les 25 ans de Kasih Bunda France dans le home de Sally et Ronald près de Jakarta.

En Août 2010, il était donc logique que nous rendions visite à nos correspondantes à Madagascar et que nous fassions connaissance avec nos petits filleuls malgaches. Ce qui m’a frappée (entre autre chose), c’est le grand nombre d’enfants très jeunes et qui surgissent de partout. Il y a très peu de personnes âgées, l’espérance de vie étant de 50 ans. Contrairement au Sri Lanka et à l’Indonésie, peu d’enfants sont scolarisés. C’est là que l’on mesure l’importance du parrainage. Un enfant parrainé est un enfant scolarisé. « A Tuléar, si une jeune fille de 13, 14 ans ne va pas à l’école, elle tombe dans la prostitution » m’a dit Soeur Roselyne.

Notre première rencontre a eu lieu mardi 3 Août avec Soeur Odette, responsable du parrainage à Fianarantsoa. Avant de nous rendre à l’école Saint Joseph de Cluny, dans le quartier Tambohobe, nous achetons des fournitures scolaires grâce au don de 50 € d’un parrain, Grégoire, que nous complétons. Nous achetons également quelques biscuits et friandises. Soeur Odette, Soeur Marie-Thérèse et Soeur Emilienne nous accueillent chaleureusement avec les enfants parrainés.

Dans ce groupe de parrainage collectif, il y a 13 parrains en France qui donnent 15 € par mois. Avec cet argent, Soeur Odette arrive à scolariser 17 enfants. C’est elle qui va dans les familles vérifier les besoins. Elle pourrait en scolariser davantage si nous trouvions d’autres parrains.

La famille Girardot a connu Soeur Odette lors de l’adoption de Joseph (article dans le bulletin). Ils lui ont apporté 3 valises d’objets divers provenant de collectes ainsi que d’achats personnels : des lots pour organiser une kermesse, un petit synthé, une mappemonde, des cassettes vidéo, des tee-shirts, des casquettes, des peluches, des ballons, des médicaments, du dentifrice, des brosses à dents, des graines de potager…

 

Ensemble, nous sommes allés visiter la ferme-école gérée par Bel Avenir (voir article) puis nous avons partagé un repas.

Soeur Odette a voulu rendre hommage à Joseph en lui offrant des cadeaux souvenirs de la grande île où il est né, entre autre un chapeau et un paréo pour l’habiller comme un malgache. Elle a également offert des cadeaux pour l’association, objets que vous retrouverez sur nos stands d’artisanat.

Les enfants, petits et grands, nous ont préparé des chants et danses typiques. Nous avons profité des ces musiques entrainantes

pour danser avec les enfants. Soeur Odette nous fait visiter l’école et notamment la partie du bâtiment qui s’était effondrée suite à de violentes pluies et qui a été reconstruite grâce au financement de KBF. Soeur Odette nous accompagne sur les hauteurs de Fiana pour que nous ayons une vue générale sur la ville. Nous nous quittons et le lendemain matin, nous reprenons notre chemin sur la RN7, en direction de Tuléar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *